Logo INRS
English

By cossette - Posted on 08 décembre 2010

Orientations stratégiques

L’INRS (Institut national de la recherche scientifique) contribue à l’avancement d’une recherche multidisciplinaire dans des secteurs stratégiques et forme une relève scientifique hautement qualifiée au service de notre société.

Version imprimable

Recherche et formation

Créé en 1969, l’INRS émane d’une décision gouvernementale reposant sur un concept novateur axé sur l’accomplissement d’une recherche et d’une formation scientifiques dans le cadre d’une mission universitaire tout en l’ordonnant au développement culturel, économique et social du Québec.

 

Plus spécifiquement, à titre de constituante à vocation spécifique de l’Université du Québec, selon les lettres patentes révisées et émises en janvier 1999, « l’INRS a pour objet la recherche fondamentale et appliquée, les études de cycles supérieurs et la formation de chercheurs. Dans le cadre de cet objet et tout en poursuivant les finalités propres de la recherche universitaire, l’Institut doit, de façon particulière, orienter ses activités vers le développement économique, social et culturel du Québec, tout en assurant le transfert des connaissances et des technologies dans l’ensemble des secteurs où il œuvre ». Fort de cette mission, l’INRS a toujours eu pour priorité de structurer sa force d’intervention autour de thématiques importantes choisies en fonction de problématiques déterminantes pour le développement du Québec.

 

 

Au service du Québec

Au tournant des années 2000, l’Université INRS a procédé à des restructurations importantes l’amenant à regrouper ses activités en quatre centres œuvrant dans des secteurs de recherche plus intégrés et rejoignant les préoccupations sociales liées à la formation aux cycles supérieurs et à la recherche universitaire.

 

Cette réorganisation a permis à l’INRS d’atteindre des masses critiques professorales dans des créneaux de recherche prioritaires pour la société québécoise, soit : les ressources hydriques et terrestres (Centre Eau Terre Environnement), les matériaux de pointe, les nanosciences et les nanotechnologies, la photonique, les télécommunications et l’énergie (Centre Énergie Matériaux Télécommunications), les sciences sociales (Centre Urbanisation Culture Société) et la santé (Centre INRS–Institut Armand-Frappier).

 

Depuis 2004, l’INRS a mis en place de grandes infrastructures de recherche. Au Centre INRS–Institut Armand-Frappier à Laval deux nouvelles installations ont été construites, soit le Pavillon de recherche et de formation et le Centre national de biologie expérimentale. Les activités de recherche et d’enseignement du Centre Eau Terre Environnement à Québec ont été regroupées dans un nouvel immeuble situé dans le « nouveau » quartier Saint-Roch, récemment revitalisé. Le Centre comprend également des laboratoires en technologies environnementales dans le Parc technologique du Québec métropolitain. Le Centre Énergie Matériaux Télécommunications à Varennes a vu la création de l’Infrastructure de nanostructures et de femtosciences (INF), qui regroupe sous un même toit deux installations complémentaires, le Laboratoire de sources femtosecondes, et le Laboratoire de micro et nanofabrication. Enfin, les installations du Centre Urbanisation Culture Société ont été relocalisées à Montréal.

 

Avec l’arrivée en 2009 d’une nouvelle équipe à sa direction, l’Université INRS a entrepris un exercice de réflexion stratégique duquel découlent les actions prioritaires de développement pour les prochaines années.

 

Consulter le Plan stratégique 2012-2015 de l'INRS (fichier PDF)