Logo INRS
English

By INRS - Posted on 15 décembre 2010

À l'international

Université de recherche et de formation de 2e et 3e cycles ouverte sur le monde, l’INRS est impliqué dans plusieurs projets avec des partenaires à l’international, tant en recherche et en formation qu’en transfert technologique. Les expertises de nos professeurs sont très sollicitées, notamment dans le domaine des sciences de l’eau, de la santé, des études urbaines, de la nanofabrication, de la photonique ultrarapide et des télécommunications.

Version imprimable

À l'International INRS

S'ouvrir au monde

L’INRS accueille chaque année plusieurs étudiants provenant de l’étranger qui poursuivent des études de 2e et 3e cycles au Québec.

Originaires de 43 pays dont plusieurs francophones, ces étudiants représentent plus de 50% de la population étudiante de l’INRS. Notre université encourage également ses étudiants québécois à s’ouvrir sur le monde en effectuant des séjours à l’étranger pour enrichir leur parcours universitaire (voir la section « Bourses pour courts séjours à l'étranger »).

 

Brochure l'INRS à l'international (PDF)

 

ententes internationales INRS

Au cours des dernières années, l’INRS a conclu plus de 80 ententes de collaboration internationale avec des institutions universitaires d’une quinzaine de pays, dont la France, l’Italie, le Maroc, la Tunisie, le Mexique et le Vietnam.

 

Notamment, l'INRS est membre de la Venice Internatinal University (VIU) depuis le 26 avril 2014. Elle est la première et la seule université canadienne à faire partie de ce consortium unique regroupant 18 universités et organisations étrangères.

 

L’INRS est aussi membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). L’AUF rassemble 800 institutions d’enseignement supérieur et de recherche travaillant partiellement ou entièrement en français, et ce, dans 100 pays. Pour de plus amples renseignements, on consulte la section Savoirs en partage et les ressources mutualisées sur le site Web de l’AUF.

 

L'INRS compte 70 partenariats dans une quarantaine de pays. Voir la liste des partenaires de l'INRS à l'étranger.

 

 

chaire UNESCO INRS

C’est avec fierté que l’INRS a inauguré la Chaire de l’UNESCO sur les matériaux et les technologies pour la conversion, l’économie et le stockage de l’énergie (MATECSS, Materials and Technologies for Energy Conversion, Saving and Storage) le 10 avril 2014.

 

Établie au Centre Énergie Matériaux Télécommunications, elle s’inscrit dans une démarche de collaboration Nord-Sud et Sud-Sud, visant à donner accès à l’énergie renouvelable pour tous. Federico Rosei, professeur et directeur du Centre, est le premier titulaire de la Chaire. Le programme MATECSS implique des professeurs des centres Énergie Matériaux Télécommunications et Eau Terre Environnement, de même que des professeurs des universités partenaires de plus de dix pays d’Afrique, des Amériques et d’Asie.

 

 

réseaux internationaux INRS

L’INRS favorise les partenariats de recherche qui transcendent les frontières. Ses équipes de recherche jouent un rôle important au sein de réseaux scientifiques internationaux, par exemple :

 

• Laboratoire international associé en nanotechnologies et nanosystèmes

• Laboratoire international de technologies et applications des plasmas

• Laboratoire international associé Samuel de Champlain (collaboration INSERM–INRS en pharmacologie des peptides)

• Réseau international des Instituts Pasteur

 

 

formation international ISHEDD cotutelle bidiplomation

En plus de l’entente de cotutelles avec la France, dans le cadre de laquelle l’INRS accueille plusieurs doctorants, notre université développe actuellement ses partenariats en matière de formation bidiplômante avec des établissements de divers pays. Ainsi, au cours des derniers mois, l’INRS a conclu plusieurs ententes de cotutelles avec, entre autres, des universités italiennes.

 

Étudier dans un programme de doctorat et faire de la recherche dans des secteurs stratégiques dans deux établissements universitaires? Pourquoi pas?

L’INRS offre aux étudiants la possibilité d’effectuer en alternance leur formation et leurs travaux de recherche grâce à la cotutelle de thèse, qui permet à l’étudiant d’avoir un directeur de recherche à l’INRS et un directeur de recherche dans un établissement universitaire hors Québec. Le doctorant poursuit ses études à l’INRS, au Québec, et dans une université située hors Québec. Cette cotutelle de thèse conduit à l'obtentioin du diplôme de l’INRS et de celui de l’établissement hors Québec. Voir la cotutelle de thèse.

 

Faire une maîtrise dans un parcours en alternance, au Québec et au Maroc, et obtenir deux diplômes, c’est possible.

Ceux et celles qui choisissent le parcours INRS-ISHÉDD obtiennent une maîtrise en sciences de l’eau de l’INRS à Québec et un master de recherche en sciences de l’eau et de l’environnement de l’Institut Supérieur des Hautes Études en Développement Durable (ISHÉDD) au Maroc. L’internationalisation des savoirs, c’est l’ouverture sur le monde, un partage d’expertises, des collaborations durables et plus encore.

 

Voir la description du programme de bidiplomation
Consulter l'entente de collaboration INRS-ISHÉDD