Logo INRS
English

By Anonymous - Posted on 21 mars 2018

Conseil d'administration

Le conseil d'administration de l'INRS est présidé par madame Linda Labbé. Les deux tiers de ses administrateurs sont indépendants, provenant des milieux gouvernemental, scientifique, culturel et socioéconomique. Composé autant que faire se peut à parts égales de femmes et d’hommes, le conseil compte dans ses rangs deux administrateurs qui sont diplômés en gouvernance de sociétés. Ceux-ci ont reçu une formation de pointe sur les meilleures pratiques de gouvernance, un atout pour le conseil d’administration de l’INRS.

Version imprimable

Michel Ringuet

Dirigeant universitaire retraité
 

Vice-président du conseil d'administration de l'INRS

Président du comité de gouvernance et d'éthique de l'INRS

 

Début du mandat : 21 mars 2018
Nombre de mandat : 2e
Décret : à venir

Michel Ringuet est membre de l’Ordre des chimistes du Québec, qui lui a décerné le titre honorifique de Compagnon de Lavoisier. Fellow de l’Institut de chimie du Canada et détenteur d’un doctorat de l’Université Laval, il a été reçu  Chevalier de l’Ordre national du Québec et membre de l’Ordre du Canada. Aujourd’hui retraité, il s’implique entre autres au sein d’œuvres de bienfaisance vouées à la culture, à la santé et à la sauvegarde du patrimoine.

 

D’abord professeur-chercheur en chimie organique à l’Université nationale du Rwanda et à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Michel Ringuet s’est ensuite distingué à l’Université du Québec à Rimouski comme vice-recteur à la formation et à la recherche (1997-2003) et recteur (2003-2012). Il a conduit cette université à œuvrer en symbiose avec son milieu et à progresser grâce à des gestes structurants, tels que la spécification de nombreux programmes d’études, le montage de partenariats porteurs ainsi que la mise en application d’un plan performant de développement de la recherche. Résultat le plus manifeste de son action a été une croissance impressionnante de l'effectif étudiant et des activités de recherche, menant à une réputation d’excellence internationale dans des créneaux judicieusement choisis. Sous son leadership, l’université est devenue un imposant moteur de développement économique régional.