By simon.desbiens - Posted on 30 juillet 2013

Conseil d'administration

Le conseil d'administration de l'INRS est présidé par madame Linda Labbé. Les deux tiers de ses administrateurs sont indépendants, provenant des milieux gouvernemental, scientifique, culturel et socioéconomique. Composé autant que faire se peut à parts égales de femmes et d’hommes, le conseil compte dans ses rangs deux administrateurs qui sont diplômés en gouvernance de sociétés. Ceux-ci ont reçu une formation de pointe sur les meilleures pratiques de gouvernance, un atout pour le conseil d’administration de l’INRS.

Version imprimable

Luc-Alain Giraldeau
Directeur général


Début du mandat : 25 septembre 2017

Fin du mandat : 24 septembre 2022

Décret : D-920-2017
 

Luc-Alain Giraldeau exerce les fonctions de directeur général de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) depuis septembre 2017.
 
Éthologue de réputation internationale, ce spécialiste de l’évolution et de la théorie des jeux s’est intéressé tout au long de sa carrière au comportement animal et à la vie en groupe, ainsi qu’à ses conséquences pour l’apprentissage et la cognition. Il a publié plus d’une centaine d’articles scientifiques et de nombreux d’ouvrages, notamment chez Princeton University Press, Oxford University Press et Dunod Éditeur. Gestionnaire, professeur et chercheur prolifique, il se distingue aussi par ses qualités exceptionnelles de vulgarisateur scientifique. Son livre Dans l’œil du pigeon, paru aux éditions Le Pommier en France et Boréal au Québec, lui a valu le prix Hubert-Reeves et le Grand Prix Moron de philosophie de l’Académie française. Il est aussi récipiendaire du Prix d’excellence en recherche, volet carrière, de l’Université du Québec et du Prix Geoffroy Saint-Hilaire de la Société française d’étude du comportement animal qui souligne son importante contribution dans le domaine. Citoyen engagé, Luc-Alain Giraldeau a agi comme conseiller pour de nombreux documentaires. Il a également participé à diverses initiatives associant les sciences et les arts, comme le projet des 21 Balançoires du Quartier des spectacles à Montréal, projet dont il est particulièrement fier.