Logo INRS

Centre / Eau Terre Environnement

Programme

DOCTORAT EN SCIENCES DE LA TERRE3527

Ce programme est offert conjointement par l’Institut national de la recherche scientifique (Centre Eau Terre Environnement) et l’Université Laval (Département de géologie et de génie géologique).

Responsables

Claudio Paniconi, professeur au Centre Eau Terre Environnement

Grade

Philosophiae doctor, Ph.D.

Objectifs

Ce programme est largement axé sur des activités de recherche et permet une spécialisation avancée dans divers domaines de la géologie fondamentale ou appliquée ou du génie géologique. Il vise à rendre l’étudiant apte à élaborer et à mettre sur pied des projets de recherche originaux; à le rendre autonome dans la conduite de ces projets; et à lui permettre d’exceller dans des activités professionnelles de recherche et/ou d’enseignement universitaire.

DOCTORAT EN SCIENCES DE LA TERRE (3527)

Conditions d'admissions

Le candidat doit être titulaire d’une maîtrise ès sciences ou d’un diplôme jugé équivalent ou posséder les connaissances requises et une formation appropriée. Il doit posséder un dossier académique au-dessus de la moyenne et avoir montré des aptitudes à conduire une recherche originale. Le candidat doit avoir obtenu de bonnes recommandations de la part des répondants.

De plus, il doit avoir été accepté par un directeur de recherche et s’être entendu avec celui-ci sur un projet de recherche et sur la disponibilité des ressources humaines et matérielles nécessaires à sa réalisation.

Le comité de programmes doit avoir l’assurance d’une capacité adéquate d’accueil et d’encadrement dans l’une ou l’autre des deux institutions, compte tenu des programmes de collaboration avec d’autres départements ou institutions.

Il doit, de plus, soumettre un avant-projet de thèse indiquant la problématique du projet, les objectifs, les hypothèses de recherche et la méthodologie appropriée.

Liste des activités

Doctorat de quatre-vingt-dix (90) crédits qui comporte quatre-vingt-un (81) crédits pour la thèse et une scolarité minimale de neuf (9) crédits. La scolarité inclut un examen doctoral de trois (3) crédits. Selon la sanction de l'examen doctoral, l’étudiant pourrait se voir imposer un cours sur la méthodologie de la recherche.

De nouveaux candidats sont acceptés aux trimestres d’automne, d’hiver et d’été.

Les activités identifiées GEO ou ETE sont offertes sous la responsabilité de l’INRS alors que celles identifiées ADM, DRT, ECN, GCI, GGL, GLG, GMT, GRR, GSO, MCB, SAC, SCG et SLS sont offertes sous la responsabilité de l’Université Laval.

Le comité de programme tient à jour la planification des cours offerts sur une période d'au moins une année, afin de permettre à l'étudiant de planifier sa scolarité dès la première inscription.

Projet de recherche et examen doctoral obligatoire
GEO 9990 Examen doctoral (3 cr.)
Avant la fin du troisième trimestre, l’étudiant doit soumettre au comité de programmes une proposition écrite d’une vingtaine de pages définissant son projet de recherche. Il aura à défendre cette proposition lors d’un examen doctoral. L’examen doctoral a lieu au plus tard avant la fin du troisième trimestre.

Choisir six (6) crédits parmi les cours optionnels suivants :

Concentration 1 " Géodynamique et Ressources "

Choisir 2 cours optionnels parmi les suivants :

  • GEO1301Volcanologie et exploration minérale (3 cr.)
    • Propriétés physiques et chimiques des magmas; coulées de lave et dômes; mécanismes et types d’éruptions explosives; édifices volcaniques; volcanisme sous-marin et sous-glaciaire; hydrothermalisme; effet de la diagenèse, du métamorphisme et de l’altération hydrothermale sur les roches volcaniques; applications pour exploration minérale incluant les sulfures massifs volcanogènes, les sulfures de nickel (komatiites), les diatrèmes et les kimberlites.

  • GEO1302Modélisation et inversion en géophysique (3 cr.)
    • Le cours d'hydrogéophysique fait un survol des différentes techniques de caractérisation de la proche surface par des méthodes géophysiques. Les relations entre les propriétés hydrauliques et physiques des aquifères sont d'abord étudiées. Ensuite, la théorie des techniques d'imagerie électromagnétiques, électriques et sismiques sont présentées. Les méthodes en forages (diagraphie et tomographie) sont aussi présentées. Les techniques d'inversion et de traitement de chaque méthode sont présentées avec des logiciels commerciaux utilisés dans l'industrie. Pour finir, le cours présente aussi les concepts de base de l'intégration multivariée.

  • GEO1303Méthodes sismiques (3 cr.)
    • Principes fondamentaux de la propagation des ondes sismiques. Principes de base de traitement du signal sismique: analyse spectrale, filtrage, déconvolution. Sismique réflexion: acquisition des données, corrections statiques, analyse de vitesse, NMO, DMO, migration, interprétation quantitative et AVO. Principes de base en interprétation. Méthodes en forage.

  • GEO1502Méthodes de caractérisation de la sous-surface (3 cr.)
    • Ce cours porte sur l'intégration des données géoscientifiques (géophysiques, géochimiques, géologiques, géotechniques et hydrogéologiques) en vue de développer pour une région d'étude un modèle géoscientifique utile aux différents domaines des sciences de la Terre. Les concepts d'analyse géostatistique de variables régionalisées, d'interpolation et de maillage de ces variables, de réduction par filtrage des champs de potentiel à l'aide de la transformée de Fourier, de représentation cartographique et de superposition des couches d'information géoscientifique sont développés et appliqués à des études de cas réels. Plusieurs systèmes d'information géographique sont développés pour intégrer les données géoscientifiques disponibles dans une région d'étude et calculer des indices de favorabilité minérale ou de vulnérabilité à un risque naturel donné ou à la contamination des eaux souterraines de cette région. Cours réservé exclusivement aux étudiants qui n'ont pas suivi le cours GGL-4602 Intégration des données géoscientifiques.

  • GEO9403Analyse de bassins : principes et méthodes (3 cr.)
    • Principe de stratigraphie. Analyse séquentielle et modèles de faciès. Zonation biostratigraphique et paléoécologique. Chronostratigraphie et géochronologie. Séismostratigraphie. Magnétostratigraphie. Cycles stratigraphiques régionaux et globaux à travers le temps. Paléogéographie. Travaux pratiques : traitement informatique des données stratigraphiques, gestion de projet.

  • GEO9601Géochimie de haute température (3 cr.)
    • Propriétés des éléments chimiques et leur distribution dans les roches. Éléments compatibles et incompatibles au cours des processus magmatiques de fusion et de cristallisation. Utilisation des diagrammes de variation, analyse statistique des données, calculs et modèles pétrogénétiques de séquences volcaniques. Applications à l’ordinateur. Rapport final et examen oral.

  • GEO9604Géologie structurale avancée (3 cr.)
    • Étude des roches déformées. Analyse de la déformation enregistrée par les tectonites et des mécanismes géologiques qui engendrent cette déformation. Reconnaître les éléments de la déformation finie dans une tectonite. Approfondir les concepts de la déformation progressive et de la déformation finie. Comprendre les mécanismes de déformation des grandes structures tectoniques. Faire la synthèse sur un aspect de la déformation des roches.

  • GEO9911Excursion géologique (3 cr.)
    • Ce cours, offert occasionnellement, comprend une excursion géologique d'une dizaine de jours, au Québec ou ailleurs dans le monde, dont les concepts ciblés sont examinés préalablement puis affinés et synthétisés par les étudiants sous supervision des professeurs impliqués. Le cours comporte donc trois volets: 1) des lectures préparatoires avec ou sans ateliers, 2) l'excursion, avec un rapport de terrain, et 3) un travail de session ou des ateliers subséquents préparés par les étudiants. Une participation financière de la part des étudiants est exigée pour les coûts d'excursion.

  • GEO9930Géodynamique continentale (3 cr.)
    • Évolution tectonostratigraphique et structurale de différents types d’orogènes. Revue détaillée des principales caractéristiques lithologiques, structurales et métamorphiques de différents types de chaînes orogéniques récentes et anciennes. Visites de terrains, principalement des Appalaches du Québec, avec accent sur la caractérisation structuraled’unités rocheuses déformées et métamorphisées, et sur les implications tectoniques découlant des structures observées. Frais de terrain à la charge des étudiants.

  • GGL7451Pétrophysique (3 cr.)
    • La caractérisation géophysique des roches profondes et des fluides associés est effectuée en utilisant des instruments de mesure qui sont introduits dans des forages (diagraphies). Pour chaque instrument, le cours expose la physique fondamentale et le fonctionnement et porte aussi sur l'interprétation des données.

  • GLG6000Gîtes minéraux (3 cr.)
    • Ce cours permet à l'étudiant de développer son esprit de synthèse et son jugement critique vis-à-vis des principaux modèles de pétrogenèse des roches magmatiques et métamorphiques. La connaissance et l'application de ces modèles permettent de reproduire et d'expliquer les variations minérales, géochimiques et les conditions thermobarométriques de formation des suites de roches plutoniques, volcaniques et métamorphiques. Présentations orales, discussions en classe, comptes rendus de lectures et rapport synthèse de recherche par écrit.

  • GLG7121Analyse des géomatériaux (3 cr.)
    • Éléments de minéralogie des argiles (phyllosilicates). Analyses minéralogiques par diffractométrie des rayons X (DRX), analyse thermogravimétrique (ATG) et analyse thermique différentielle (ATD). Microanalyse par microsonde électronique et microscopie électronique à balayage (MEB) couplée à des facilités d'analyse chimique (EDXA) et d'analyse automatique d'images. Analyses granulométriques et microporosimétriques. Propriétés physicochimiques (surface spécifique, capacité d'échange ionique, limites d'Atterberg, S). Influence des caractéristiques des sols fins sur leur comportement géotechnique et application aux sols fins du Québec et d'ailleurs. Familiarisation avec les techniques précédentes à l'aide de démonstrations et de travaux pratiques sur deux échantillons, dont un sol fin imposé et un autre matériau plus pertinent au domaine de recherche de l'étudiant.

  • GLG7401Pétrologie ignée et métamorphique avancée (3 cr.)
    • Ce cours permet à l'étudiant de développer son esprit de synthèse et son jugement critique vis-à-vis des principaux modèles de pétrogenèse des roches magmatiques et métamorphiques. La connaissance et l'application de ces modèles permettent de reproduire et d'expliquer les variations minérales, géochimiques et les conditions thermobarométriques de formation des suites de roches plutoniques, volcaniques et métamorphiques. Présentations orales, discussions en classe, comptes rendus de lectures et rapport synthèse de recherche par écrit.

  • GLG7412Biosédimentologie (3 cr.)
    • Ce cours traite de la sédimentologie sous l'influence des organismes. Il regroupe des thèmes comme la production de matériaux et de biomatériaux, la biominéralisation, la biodiagenèse, l'organominéralisation, la matière organique naturelle (des biopolymères aux inclusions d'hydrocarbures), les grands systèmes biosédimentaires, l'authigenèse, la diagenèse tardive. L'observation se fait de l'échelle microscopique à l'échelle du bassin sédimentaire. Méthodes: coupes minces de microtomes et lames minces pétrographiques; éléments mineurs et en traces (Ca, Mg, Fe, Sr); isotopes stables (principalement C, O); éléments de terres rares; cathodolumoscopie, fluoroscopie (eaux naturelles, sédiments, roches carbonatées). Le cours inclut la préparation d'un séminaire.

  • GLG7421Métallogénie (3 cr.)
  • GLG7452Analyse et gestion des risques naturels (3 cr.)
    • Fournir les éléments de base nécessaires à l'analyse qualitative et quantitative du risque et de sa gestion; illustrer les principaux types de risques naturels; comprendre les causes des mouvements de masse (terrestres et marins) et des mécanismes de rupture à partir d'histoires de cas présentés lors de diverses conférences ou ateliers; assimiler les principaux critères de rupture (sols et roches) et les lois rhéologiques; maîtriser, par des travaux personnels, les outils d'analyse de la rupture et de la postrupture dans les talus; appliquer l'analyse et la gestion du risque et déterminer les méthodes de mitigation appropriées à un cas particulier de cartographie du risque d'un secteur donné.

  • GLG7454Intégration des données géoscientifiques (3 cr)
    • Ce cours porte sur l'intégration des données géoscientifiques (géophysiques, géochimiques, géologiques, géotechniques et hydrogéologiques) en vue de développer pour une région d'étude un modèle géoscientifique utile aux différents domaines des sciences de la Terre. Les concepts d'analyse géostatistique de variables régionalisées, d'interpolation et de maillage de ces variables, de réduction par filtrage des champs de potentiel à l'aide de la transformée de Fourier, de représentation cartographique et de superposition des couches d'information géoscientifique sont développés et appliqués à des études de cas réels. Plusieurs systèmes d'information géographique sont développés pour intégrer les données géoscientifiques disponibles dans une région d'étude et calculer des indices de favorabilité minérale ou de vulnérabilité à un risque naturel donné ou à la contamination des eaux souterraines de cette région. Cours réservé exclusivement aux étudiants qui n'ont pas suivi le cours GGL-4602 Intégration des données géoscientifiques.

Concentration 2 " Géoingénierie et Environnement "
Choisir 2 cours optionnels parmi les suivants

  • GCI3100Conception et gestion des chaussées (3 cr.)
    • Rôle et caractéristiques des chaussées. Étapes de développement. Reconnaissance des sols et caractérisation des granulats. Principes généraux de conception des chaussées. Calcul structural des pavages: méthodes de calcul des pavages rigides, flexibles et semi-flexibles. Technique de fabrication et de pose des pavages, entretien et réhabilitation. Construction des routes: matériaux, méthodes de construction, processus de gel, le drainage et ses effets. Gestion des chaussées.

  • GCI7000Mécanique des sols avancée (3 cr.)
    • Contraintes effectives dans les sols. Cas particulier des sols partiellement saturés. Cheminements de contraintes. Concepts d'état limite et d'état critique. Application aux sols cohérents et pulvérulents, saturés et non saturés. Effets de la structuration et de la destructuration; effets de la vitesse et de la température; comportement à petites déformations, perméabilité et consolidation; relations entre les caractéristiques physiques et mécaniques.

  • GCI7022Essais in situ en géo-ingénierie (3 cr.)
    • Retour sur le comportement des sols et objectifs de la caractérisation des sols en géo-ingénierie. Présentation des différents appareils utilisés: échantillonneur, SPT, piézocône, scissomètre, pressiomètre, appareils pour essais géophysiques et appareils pour déterminer les caractéristiques hydrauliques. Finalement, synthèse sur les différentes méthodes permettant la détermination des paramètres requis pour la conception d'ouvrages.

  • GCI7076Géotechnique des régions froides (3 cr.)
    • Description des régions froides. Propriétés physiques et mécaniques des sols gelés. Régime thermique dans le sol. Mécanique du gel dans les milieux poreux. Consolidation lors du dégel. Fondations pour les régions froides. Stabilité des pentes et investigations géotechniques.

  • GCI7082Durabilité du béton (3 cr.)
    • Fabrication et composition des ciments et des ajouts minéraux, hydratation, microstructure des matrices cimentaires, mécanismes de transport, retraits et fissuration, propriétés et durabilité des granulats, durabilité au gel, agressions chimiques, corrosion des armatures.

  • GEO1501Mécanique des vagues (3 cr.)
    • Nous commencerons par exposer la mécanique classique des fluides non visqueux qui formera la base pour l'étude des processus côtiers et des interactions avec les structures. Les équations de base décrivant les écoulements à surface libre seront tout d'abord présentées, puis la transformation des vagues et leur propagation en eau peu profonde seront introduites. Les étudiants apprendront à choisir les théories de vague appropriées, depuis les théories en eau profonde à celles en eau peu profonde, c'est-à-dire, l'océan, les rivières et les lacs/réservoirs/ports (ondes stationnaires/ballottement).

  • GEO1502Méthodes de caractérisation de la sous-surface (3 cr.)
    • La protection des aquifères superficiels et l'évaluation du potentiel énergétique des réservoirs profonds demandent de bien connaître les caractéristiques de la sous-surface. Ces dernières sont évaluées à l'aide de méthodes de terrain en géologie, géophysique et hydrogéologie. L'objectif de ce cours est de permettre aux participants de se familiariser avec les méthodes de caractérisation appliquées aux ressources en eau souterraine et réservoirs profonds (pétrole, gaz, CO2, géothermie). À travers différents ateliers de terrain effectués dans la région de Québec, les étudiants réaliseront des levés de géologie structurale, des sondages avec méthodes électriques et profilage radar, l'échantillonnage des sols et de l'eau souterraine ainsi que des essais de perméabilité et de conductivité thermique.

  • GEO1504Transfert de chaleur appliqué aux sciences de la terre (3 cr.)
    • Transfert de chaleur en conduction, convection et radiation, changement de phase. Méthodes analytiques et numériques. Problématiques appliquées aux sciences de la terre : géodynamique, géothermie, traçage thermique en hydrogéologie, pergélisol.

  • GEO9602Réhabilitation in situ des contaminants organiques (3 cr.)
    • Principes et application des notions reliées à la contamination des sols et aquifères et à leur réhabilitation, avec une emphase sur les contaminants organiques immiscibles. Modèles conceptuels des liquides immiscibles et caractérisation des sites contaminés. Propriétés des contaminants immiscibles et partition dans les systèmes multiphases. Survol des méthodes de réhabilitation et méthodes biologiques. Principes hydrostatiques et hydrodynamiques multiphases. Volumes et transmissivité des liquides immiscibles dans les sols. Récupération des phases libres de liquides immiscibles dans les sols. Écoulement et diffusion des gaz en milieux poreux. Les méthodes de réhabilitation par circulation d’air. Déplacement immiscible et stabilité des fronts de déplacement. Lavage de sol avec solvants, tensioactifs, polymères et oxydants chimiques. Transfert de chaleur et d’électricité dans les milieux poreux. Les méthodes thermiques et électrocinétiques de réhabilitation.

  • GEO9701Formes et processus en milieu fluvial (3 cr.)
    • Cours axé sur le processus et les formes associés à la dynamique des cours d’eau. Hydrologie et érosion des versants : ruissellement, infiltration, hydrogramme, mouvement de masse, érosion. Hydraulique : classification des écoulements, profils de vitesses, coefficient de frottement. Transport de sédiment : début d’entraînement, charge de fond, en suspension et dissoute. Morphologie : formes du lit, géométrie hydraulique, cours d’eau rectiligne, à méandres, à chenaux tressés. Problèmes environnementaux : sédiments contaminés, protection des rives, habitats. Travaux pratiques et excursions sur le terrain.

  • GEO9801Traitement des matériaux contaminés (3 cr.)
    • Ce cours a pour objectif de familiariser les participants avec les méthodes physiques de restauration des sols, des sédiments et des boues. Ces méthodes comprennent pricipalement les techniques de concentration gravimétriques et les techniques de flottation. Les procédés de caractérisation nécessaires à leur application seront aussi étudiés.

  • GLG7101Excursion en géo-ingénierie (3 cr.)
    • Ce cours vise à permettre aux participants d'acquérir des connaissances pratiques dans le domaine de recherche visé par l'excursion en géo-ingénierie, laquelle peut porter sur les disciplines du génie géologique, du génie civil et de la géologie appliquée. Les excursions peuvent toucher les risques naturels (ex.: glissements de terrain), l'hydrogéologie, les matériaux et les routes. Le travail réalisé pour le cours comprend trois volets: la préparation et l'identification des problématiques de recherche; l'excursion proprement dite impliquant au moins 5 journées complètes de terrain, incluant la prise de données de l'observation, et finalement la production d'un rapport en versions écrite et audio-visuelle. Travail en équipe ou individuel.

  • GLG7121Analyse des géomatériaux (3 cr.)
    • Éléments de minéralogie des argiles (phyllosilicates). Analyses minéralogiques par diffractométrie des rayons X (DRX), analyse thermogravimétrique (ATG) et analyse thermique différentielle (ATD). Microanalyse par microsonde électronique et microscopie électronique à balayage (MEB) couplée à des facilités d'analyse chimique (EDXA) et d'analyse automatique d'images. Analyses granulométriques et microporosimétriques. Propriétés physicochimiques (surface spécifique, capacité d'échange ionique, limites d'Atterberg, S). Influence des caractéristiques des sols fins sur leur comportement géotechnique et application aux sols fins du Québec et d'ailleurs. Familiarisation avec les techniques précédentes à l'aide de démonstrations et de travaux pratiques sur deux échantillons, dont un sol fin imposé et un autre matériau plus pertinent au domaine de recherche de l'étudiant.

  • GLG7201Eau souterraine (3 cr.)
    • Revue des principes de base décrivant l'écoulement des fluides dans les milieux géologiques (charge hydraulique, loi de Darcy, propriétés des matériaux). Présentation de l'hydrogéologie de milieux hétérogènes et complexes. Caractérisation des aquifères. Projet d'analyse hydrogéologique d'une région pour caractériser la ressource en eau souterraine. L'étudiant qui a réussi le cours de premier cycle GGL-2600 Hydrogéologie n'a pas à suivre ce cours.

  • GLG7202Modélisation en hydrogéologie (3 cr.)
    • Équations d'écoulement et transport. Méthodes de discrétisation. Modèles conceptuels. Conditions aux limites. Écoulement permanent et transitoire. Calibration. Étude de cas et utilisation de logiciels commerciaux pour simuler l'écoulement et le transport de masse en milieu poreux.

  • GLG7203Hydrogéologie des contaminants (3 cr.)
    • Caractérisation des sources de contaminants. Mécanismes de transport et processus physicochimiques d'atténuation des contaminants dans les nappes. Modèles d'écoulement et de transport. Vulnérabilité des terrains naturels à la contamination. Méthodes de laboratoire et de terrain pour l'évaluation des paramètres de transport.

  • GLG7204Gestion et restauration des nappes (3 cr.)
    • Gestion des eaux souterraines : principes et applications. Prévention de la contamination. Détection de la contamination. Établissement de critères de décontamination. Biorestauration. Récupération et traitement des eaux. Traitement des sols. Politiques et réglementation québécoises. Histoires de cas.

  • GLG7452Analayse et gestion des risques naturels (3 cr.)
    • Fournir les éléments de base nécessaires à l'analyse qualitative et quantitative du risque et de sa gestion; illustrer les principaux types de risques naturels; comprendre les causes des mouvements de masse (terrestres et marins) et des mécanismes de rupture à partir d'histoires de cas présentés lors de diverses conférences ou ateliers; assimiler les principaux critères de rupture (sols et roches) et les lois rhéologiques; maîtriser, par des travaux personnels, les outils d'analyse de la rupture et de la postrupture dans les talus; appliquer l'analyse et la gestion du risque et déterminer les méthodes de mitigation appropriées à un cas particulier de cartographie du risque d'un secteur donné.

  • GLG7454Intégration des données géoscientifiques (3 cr.)
    • Ce cours porte sur l'intégration des données géoscientifiques (géophysiques, géochimiques, géologiques, géotechniques et hydrogéologiques) en vue de développer pour une région d'étude un modèle géoscientifique utile aux différents domaines des sciences de la Terre. Les concepts d'analyse géostatistique de variables régionalisées, d'interpolation et de maillage de ces variables, de réduction par filtrage des champs de potentiel à l'aide de la transformée de Fourier, de représentation cartographique et de superposition des couches d'information géoscientifique sont développés et appliqués à des études de cas réels. Plusieurs systèmes d'information géographique sont développés pour intégrer les données géoscientifiques disponibles dans une région d'étude et calculer des indices de favorabilité minérale ou de vulnérabilité à un risque naturel donné ou à la contamination des eaux souterraines de cette région. Cours réservé exclusivement aux étudiants qui n'ont pas suivi le cours GGL-4602 Intégration des données géoscientifiques.

Cours communs aux deux concentrations.

Thèse quatre-vingt-un (81) crédits :

Chaque étudiant est tenu de rédiger une thèse qui démontre l’aptitude de l’auteur à mener à bien une recherche originale. Cependant, avec l'autorisation du comité de programmes, la thèse peut être constituée en grande partie de publications et ce, conformément au règlement et aux modalités et règles de présentation des mémoires et thèses à l’INRS.

Note

Pour les fins d'inscription et de paiement des frais de scolarité, ce programme est rangé dans la classe B.

Note

Lors de sa demande d'admission, le candidat devra soumettre un texte d'environ deux pages démontrant sa motivation de recherche et l'adéquation entre son cheminement antérieur et le domaine de recherche dans lequel il entend réaliser sa thèse ainsi que ses capacités à réaliser des recherches de qualité; des cours d'appoint pourront, dans certains cas, être imposés aux étudiants dont la formation antérieure dans le domaine des sciences de l'eau est jugée insuffisante.

L'INRS admet de nouveaux étudiants à ce programme en vue d'une première inscription à l'un ou l'autre des trois trimestres.

Ce programme de recherche comporte quarante-vingt-dix crédits. Ce programme accepte les étudiants selon les deux régimes d'études, soit le temps complet ou le temps partiel.

Note

En vertu d’un protocole d’entente entre l’Université Laval et l’Institut national de la recherche scientifique, chaque établissement confère les grades appropriés aux étudiants qui ont réussi avec succès leur programme d’études, selon ses normes et procédures.