Logo INRS
Français
INRS
  • INRS
  • Eau Terre Environnement
  • Énergie Matériaux Télécommunications
  • INRS – Institut Armand-Frappier
  • Urbanisation Culture Société
Version imprimable

Hélène Belleau

Famille, couple, usage social de l'argent

Projets en cours

  • L’union de fait et le mariage au Québec : analyse des représentations de la vie conjugale d’un point de vue social et juridique

Chercheurs : Hélène Belleau,  Alain Roy

Ce projet vise à faire avancer les connaissances et les réflexions sur les transformations récentes de la conjugalité, plus précisément sur la désaffection à l’égard du mariage et le choix de plus en plus fréquent de vivre en union de fait, même après la naissance des enfants. Il porte sur le Québec, où les unions de fait sont plus nombreuses, plus fécondes et plus stables qu’ailleurs au Canada, mais qui est la seule province canadienne qui n’a pas encore procédé à un encadrement légal de l’union de fait (obligations alimentaires, etc.). Le Code civil du Québec définit les droits et obligations des conjoints mariés seulement et reste silencieux sur l’union de fait, bien qu’il assure l’égalité du père et de la mère en matière d’autorité parentale et l’égalité de tous les enfants qu’ils soient nés ou non dans le cadre du mariage. Par contre, plusieurs dispositions législatives et fiscales et de nombreux programmes sociaux s’appliquent tout autant aux conjoints de fait (sous certaines conditions) qu’aux couples mariés. Dans ce contexte, bien qu’une coupure radicale persiste sur le plan légal entre union de fait et mariage, les différents traitements légaux et administratifs de l’union de fait semblent conduire à une méconnaissance ou même l’ignorance parmi la population québécoise quant aux droits et devoirs qui lient les conjoints de fait et qui les distinguent des couples mariés. De nombreux conjoints de fait se pensent, à tort, autant protégés que les couples mariés tout en évitant l’institutionnalisation légale de leur union. Ce projet a pour objectif principal de cerner les effets directs, indirects et symboliques de certaines interventions de l’État et du législateur sur le choix des couples de se marier ou non au Québec. La démarche proposée permettra de confronter le point de vue des couples sur la vie conjugale avec celui de l’État et du législateur en ce qui concerne : 1) le choix de se marier ou de vivre en union libre, 2) les rapports économiques entre les conjoints pendant leur vie commune et 3) les conséquences financières du décès de l’un d’eux ou d’une éventuelle rupture. Projet financé par le CRSH - 2010-2012.

  • Analyse empirique des représentations du contrat chez les couple

Chercheurs: Alain Roy, Hélène Belleau

Le paysage normatif de la relation conjugale a beaucoup évolué au cours des cinquante dernières années. Les changements socio-économiques qui se sont succédés ont provoqué, au Québec comme dans la plupart des sociétés occidentales, un renversement des valeurs et des principes qui cimentaient depuis toujours la relation conjugale. Que le projet conjugal soit ou non consacré par le droit, ses finalités ne procèdent plus nécessairement d'impératifs sociaux et religieux. Il revient désormais aux deux conjoints de tisser, par le jeu de la communication, de la négociation et de l'échange, la toile normative de leur relation, à la lumière de leurs attentes respectives. Une telle dynamique permet d'envisager le projet conjugal sous l'angle du contrat. Système d'ajustements réciproques fondé sur le consentement, le contrat représente généralement l'étape ultime d'un processus de négociation.Projet financé par le CRSH – 2009-2011.

Séparations et partages des avoirs au sein des couples

Chercheure principale : Hélène Belleau

Ce projet de recherche vise à cerner les trajectoires des conjoints ayant vécu une séparation.  Plusieurs dimensions des dynamiques conjugales sont examinées aux divers temps de la relation, soit avant, pendant et après la rupture : la relation affective (incluant les recompositions familiales, la décision d'avoir ou non des enfants, de se marier, etc.), la gestion de l'argent dans le couple, le partage des tâches domestiques et éducatives, les connaissances légales des conjoints et les démarches entreprises sur le plan légal en lien avec la rupture de l'union (médiation, recours juridiques, etc.).  Cette recherche en cours met en évidence la complexité des trajectoires mais aussi des négociations entre les ex-conjoints suite à la rupture. Projet financé par le FQRSC 2011-2013

La gestion de l’argent au sein des couples québécois

Chercheure principale : Hélène Belleau

Ce projet de recherche porte sur la manière dont les couples ayant de jeunes enfants gèrent leur argent (revenus, autres avoirs et dettes) compte tenu de leurs projets personnels et familiaux, de leurs engagements professionnels et de leurs responsabilités parentales. L’objectif principal consiste à cerner les modes de gestion de l’argent et les représentations qui s’y rattachent comme révélateur des normes et des valeurs contemporaines en regard de la famille.  Les objectifs spécifiques qui en découlent sont les suivants : 1 :) Identifier les différentes modalités de gestion des avoirs, revenus, dépenses et dettes adoptés par les conjoints depuis la formation du couple ; 2) Cerner comment leurs représentations du couple, de la parentalité et de la famille (rôles, responsabilités, droits, compétences…) et les modèles reçus influencent leurs modes de gestion de l’argent ; 3) Cerner l'influence de ces modes de gestion sur la conciliation des projets individuels, professionnels, parentaux et familiaux au sein des couples. Projet financé par le FQRSC 2007-2009

Créée en 2004, Enfances, Familles, Générations est une revue scientifique internationale de recherche et de transfert publiée en français. Elle poursuit l’objectif de réunir un corpus inédit de résultats de recherche sur la famille, l’enfance et les générations sur la base de perspectives disciplinaires plurielles afin de faciliter les échanges de connaissances entre chercheurs d’horizons variés, décideurs, professionnels, etc. Diffusée uniquement par voie  électronique et en accès libre par le biais de plateformes telles qu’Érudit et Synergies, EFG rejoint 1) un réseau international de chercheurs de pointe ; 2) un public étudiant de plus en plus nombreux ; 3) des intervenants auprès des enfants, des adolescents et des familles ; 4) le personnel permanent et bénévole des organismes communautaires œuvrant auprès des familles et 5) les milieux d’intervention municipaux, régionaux et provinciaux.  http://www.efg.inrs.ca/presentation.html

Depuis mai 1998, Famili@ diffuse un contenu scientifique multidisciplinaire concernant la recherche sur la famille au Québec. La Banque Famili@ compte aujourd'hui plus de 8 000 fiches bibliographiques regroupant des documents écrits, publiés depuis 1980, faisant preuve d'une démarche organisée de recherche et/ou de réflexion et portant sur la famille au Québec. http://familia.ucs.inrs.ca/. Financé par le Ministère de la famille et des aînés.

Actualités

  • 1
  • /
  • 2

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Hélène Belleau et la législation des unions de fait au Québec ...

Flickr

Hélène Belleau, professeure au Centre Urbanisation Culture Société

Hélène Belleau, professeure au Centre Urbanisation Culture Société