Logo INRS
English
Retour aux actualités

Félicitations à nos diplômés!

Version imprimable
1er février 2006 // par INRS
rss

L’édition 2003-2004 et 2004-2005 de la collation des grades de l’Institut national de la recherche scientifique a eu lieu le samedi 26 novembre 2005, au Collège Jésus-Marie à Québec, sous la présidence d’honneur de monsieur Pierre Moreau, président de l’Université du Québec.

 

Outre l’hommage fait aux diplômés à la maîtrise et au doctorat, la cérémonie, à la fois solennelle et émouvante, fût l’occasion de décerner prix et distinctions à des étudiants d’exception. Toutes nos félicitations!

 

Amélie Bouchard – Bourse d’excellence du directeur général de l’INRS (2003-2004)

 

Diplômée à la maîtrise en sciences expérimentales de la santé, Amélie Bouchard est reconnue pour son dynamisme, sa grande curiosité scientifique et son ardeur au travail. Son mémoire, réalisé sous la supervision du professeur-chercheur Denis Girard, a d’ailleurs été jugé « Excellent ». Soulignons que ses travaux de recherche ont contribué à approfondir les connaissances dans le domaine de l’inflammation. Fait à noter, tous ses résultats ont été présentés sous forme d’articles, notamment dans le Journal of Leukocyte Biology, et de communications lors d’importants congrès.

 

Étudiante méritoire, Mme Bouchard a terminé ses études à la maîtrise, non seulement dans des délais très courts, mais aussi avec une note parfaite : A+. Pendant ses études, elle a été récipiendaire d’une bourse d’excellence du Fonds de recherche en santé du Québec.

 

Amélie Bouchard s’est également beaucoup investie dans la vie étudiante du centre INRS–Institut Armand-Frappier. Deux fois marraine dans le projet Apprentis en biosciences, Amélie Bouchard a agi à titre de représentante au sein de l’association générale des étudiants et a participé à l’organisation de la 3e édition du Congrès Armand-Frappier, un événement qui a la particularité d’être organisé par les étudiants du Centre.

 

Lucie Laforte – Bourse d’excellence du directeur général de l’INRS (2004-2005)

 

Désireuse d’exceller dans tout ce qu’elle entreprend, Lucie Laforte a tout lieu d’être fière. Réalisé sous la direction des professeurs-chercheurs André Tessier et Charles Gobeil du centre Eau, Terre et Environnement, son mémoire de maîtrise en sciences de l’eau a été jugé « Exceptionnel ».

 

Ses recherches, dont l’essentiel des résultats a été publié dans les revues Geochimica et Cosmochimica Acta, ont fait avancer les connaissances en géochimie. Boursière du CRSNG et du FQRNT, Mme Laforte a contribué au rayonnement du centre Eau, Terre et Environnement. Bonne vulgarisatrice,      

 

elle a présenté plusieurs communications et récolté plusieurs honneurs, dont le 1er prix d’affiche du symposium MITE-RN 2004 et le prix d’excellence du Chapitre Saint-Laurent.

 

De plus, Lucie Laforte s’est impliquée activement dans la vie étudiante du centre Eau, Terre et Environnement, notamment en tant que secrétaire de l’Association des étudiants en sciences de l’eau, ainsi que dans l’organisation de colloques scientifiques.

 

Sa passion pour la chimie de l’environnement l’amène à poursuivre présentement des études doctorales à l’Université de Montréal.

 

Boris Le Drogoff

 

Médaille académique d’or de la Gouverneure générale du Canada et Bourse d’excellence du directeur général de l’INRS pour l’année 2003-2004

 

Boris Le Drogoff a complété avec brio ses études au doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux sous la direction du professeur-chercheur Mohamed Chaker du centre Énergie, Matériaux et Télécommunications et du chercheur Mohamad Sabsabi de l’Institut des matériaux industriels.

 

Pendant ses études doctorales, il a étudié l’utilisation des impulsions ultra-courtes, un domaine de recherche relativement jeune et plein de promesses. Ses travaux         

 

de recherche ont permis de répondre sans l’ambiguïté à la question que se posent bon nombre de chercheurs à travers le monde sur l’existence d’une durée d’impulsion optimale. Ses recherches pavent la voie à de nombreuses applications en microchirurgie laser et en microélectronique. Sa thèse a reçu la mention « Exceptionnelle » alors que sa performance lors de la soutenance de sa thèse a été qualifiée d’excellente.

 

Boursier d’organismes prestigieux, M. Le Drogoff a développé une technique analytique spectroscopique pour l’analyse élémentaire de matériaux solides. Publiés dans de nombreuses revues scientifiques de renommée internationale, ses résultats de recherche ont suscité un vif intérêt auprès de la communauté scientifique concerné par l’ablation laser et ses applications, comme en témoigne sa participation sur invitation au congrès annuel de la Federation of Analytical Chemistry and Spectroscopy Societies.

 

En plus de son impressionnante contribution scientifique, M. Le Drogoff a fait preuve de dynamisme et pris une part active à la vie du Centre, notamment comme représentant étudiant et membre du comité de programmes.

 

Boris Le Drogoff mène actuellement des recherches postdoctorales au sein du Groupe nanomatériaux fonctionnels de l’Institut des matériaux industriels et du Groupe de spectrochimie laser de l’Université Laval, en vue de mettre au point des outils d’analyse performants basés sur les technologies de détection optique.

 

Richard Dolbec

 

Médaille académique d’or de la Gouverneure générale du Canada et Bourse d’excellence du directeur général de l’INRS pour l’année 2004-2005

 

Ingénieur de formation désireux de parfaire ses connaissances dans le domaine des sciences et technologies des nanomatériaux, Richard Dolbec a un parcours remarquable. Ses performances académiques lui ont valu de faire un passage accéléré au doctorat. La qualité et l’ampleur de ses recherches, réalisées sous la direction du professeur-chercheur My Ali El Khakani, ont été soulignées par son jury de thèse qui lui a attribué la mention « Exceptionnel ».    

 

Fait à noter, ses travaux constituent une contribution inédite à l’avancement des connaissances dans le domaine des matériaux nanostructurés et de leurs applications dans le domaine des senseurs à gaz.

 

Doué et créatif, M. Dolbec a une productivité scientifique au-dessus de la moyenne des meilleurs étudiants au doctorat. Il a rédigé 11 articles scientifiques, dont 7 comme premier auteur, parus dans des revues scientifiques réputées comme la très respectée Physical Review B. De plus, ses talents de vulgarisateur scientifique ont été reconnus lors de la 12e édition du Concours de vulgarisation scientifique de l’ACFAS. En effet, il est l’un des cinq lauréats de ce concours avec son article publié dans La Presse et intitulé Les nez électroniques, les nanotechnologies et vous.

 

Apprécié pour sa gentillesse, son dynamisme, son enthousiasme et son ouverture d’esprit, Richard Dolbec a fait preuve d’une grande disponibilité pour aider les étudiants à régler des problèmes expérimentaux, à interpréter leurs résultats ou à donner son avis pour un article. De plus, il a été vice-président de l’association étudiante.

 

Depuis plus d’un an, M. Dolbec coordonne les activités de R-D en synthèse de nanomatériaux, à titre de chercheur chez Tekna-Systèmes Plasma. Ce chercheur méthodique met au point une toute nouvelle approche pour produire à l’échelle industrielle, différentes classes de nanomatériaux.

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Mohamed Chaker et la nanofabrication ...

Webzine

Pollution de l'eau et réchauffement du climat ...

Webzine

Normand Bergeron et l'habitat du poisson en rivière ...

Webzine

Un diplômé invente un système d'analyse du son pour améliorer l'audition des malentendants ...

Webzine

Plus de 50 ans de carrière pour le physicien des plasmas Tudor Wyatt Johnston ...