Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » L’INRS reçoit un important financement de la FCI et du gouvernement du Québec
Retour aux actualités

De nouvelles infrastructures de recherche en chimie médicinale et en environnement

L’INRS reçoit un important financement de la FCI et du gouvernement du Québec

Version imprimable
11 avril 2016 // par Gisèle Bolduc
rss


Grâce au financement de plus de 800 000 $ octroyé par le Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et le gouvernement du Québec, les chercheurs de l’INRS auront accès à de nouvelles infrastructures scientifiques, entre autres pour développer de nouveaux agents thérapeutiques, des catalyseurs innovants ainsi que des modèles fiables pour la gestion des ressources halieutiques.  L’ajout de ces deux infrastructures à la fine pointe de la technologie contribuera  aussi à former une relève scientifique capable d’innover dans les domaines de l’environnement, de la chimie médicinale et de la catalyse. 
 

Analyse et modélisation des habitats aquatiques

 

Avec la création du laboratoire d’analyse et de modélisation des habitats aquatiques, le professeur Fateh Chebana du Centre Eau Terre Environnement, en collaboration avec les professeurs André St-Hilaire et Normand Bergeron, sera en mesure d’acquérir les données nécessaires au développement de la prochaine génération de modèles statistiques permettant de déterminer l’effet d’une modification de l’habitat sur la productivité biologique. Disposant d’un bassin versant expérimental situé sur une rivière à saumon, la rivière Ste-Marguerite, et d’un laboratoire mobile, l’équipe pourra caractériser l’habitat physique des rivières, assurer le suivi télémétrique des poissons et mettre au point des approches statistiques sophistiquées prenant en compte la variété des échelles et des niveaux de données à analyser. Premier du genre au Québec et au Canada, ce laboratoire contribuera à une meilleure compréhension des habitats des poissons et à assurer le développement durable des écosystèmes des rivières, fournissant ainsi aux gestionnaires des outils pour la prise de décision plus éclairée en matière de gestion des ressources en eau. 
 

Design de catalyseurs et d’agents thérapeutiques organométalliques

 

Première du genre mise en place à l’INRS et une des rares dans la région de Montréal, l’infrastructure d’atmosphère inerte avancée pour le design de catalyseurs et d’agents thérapeutiques organométalliques permettra à la professeure Annie Castonguay du Centre INRS–Institut Armand-Frappier de poursuivre ses recherches à l’interface de la chimie et de la biologie. Ses travaux en chimie organométallique médicinale visent l’élaboration d’agents chimiothérapeutiques supérieurs, permettant de réduire les problèmes associés aux thérapies existantes. Un autre volet de ses recherches porte sur l’étude et la préparation de complexes organométalliques à base de métaux abondants, dans le but de mettre au point des catalyseurs efficaces, durables et actifs dans des conditions plus douces. Des avancées importantes pourront ainsi être réalisées dans les domaines de la chimie médicinale et de la chimie verte, donnant lieu à maintes applications industrielles et à des innovations technologiques. 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Sécurité alimentaire ...

Webzine

Le professeur José Azaña parle de l’ordinateur optique ...

Webzine
See video

Entrevue

Entrevue avec Hélène Ladouceur, directrice de l'urbanisme à la Ville de Longueuil ...

Webzine

Nouveaux environnements numériques et intermédiation culturelle ...

Webzine

Les applications laser en développement ...