Logo INRS
English
Retour aux actualités

Collation des grades 2012-2013

L'INRS reconnaît l’excellence de ses diplômés

Version imprimable
30 mai 2013 // par Gisèle Bolduc
rss

Une vingtaine de diplômés de l’INRS ont été récompensés lors de la Collation des grades qui a eu lieu le 25 mai 2013 à Montréal. Par la remise de ces prix, notre université souligne leurs réalisations et la qualité de leur dossier universitaire. C’est le directeur général de l’INRS, monsieur Daniel Coderre, qui a procédé à leur attribution en présence de la présidente de l’Université du Québec, madame Sylvie Beauchamp.

 

De gauche à droite : monsieur Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; madame Geneviève Bordeleau, diplômée au doctorat en sciences de l’eau et monsieur Daniel Coderre, directeur général.

Médaille académique d’or du Gouverneur général du Canada et Bourses d’excellence du directeur général

Diplômée du doctorat en sciences de l’eau, madame Geneviève Bordeleau a reçula Médaille académique d’or du Gouverneur général du Canada et une Bourse d’excellence du directeur général de l’INRS pour l’année 2012-2013, en raison de l’excellence de son dossier universitaire et de la qualité de son engagement scientifique et dans son milieu. Réalisés sous la direction du professeur Richard Martel du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS et de la professeure associée Martine Savard, chercheure à la Commission géologique du Canada, ses travaux de recherche ont permis de formuler des recommandations en vue d’améliorer certaines pratiques d’entraînement militaire de façon à préserver la qualité de l’environnement.

 

Jugée « Exceptionnel », sa thèse intitulée Atténuation naturelle de la nitroglycérine provenant de résidus de propulsif : caractérisation du transport et des processus de dégradation dans la zone non saturée a ouvert de nouvelles avenues de recherche en ce qui a trait à la dégradation des matériaux énergétiques et au développement de méthodes de décontamination in situ. Cela lui a également valu une mention au tableau d’honneur du directeur scientifique et un prix pour l’innovation. Lauréate d’une bourse de recherche postdoctorale, madame Bordeleau collabore à un projet de la Commission géologique du Canada en vue d’évaluer les impacts potentiels de l’exploration et de l’exploitation des gaz de shale sur les ressources en eau souterraine.

 

De gauche à droite: messieurs Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; Federico Rosei, directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications; Ahmed Masmoudi, diplômé de la maîtrise en télécommunications et  Daniel Coderre, directeur général.Une autre Bourse d’excellence du directeur général a été attribuée à monsieur Ahmed Masmoudi, diplômé de la maîtrise en télécommunications, dont la moyenne cumulative de 4.3/4.3 témoigne de ses connaissances approfondies dans le domaine des télécommunications sans fil. Dans son mémoire intitulé Nouvelles bornes et techniques de synchronisation temporelle pour les futurs systèmes de communications sans fil, il présente ses résultats de recherche qui ont mené à la mise au point d’estimateurs de nouvelle génération, dont la performance dépasse les techniques existantes. 

 

 

De plus, il a participé à un projet en collaboration avec un partenaire industriel. Selon son directeur de recherche, le professeur Sofiène Affes du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS, monsieur Masmoudi apporte « de nouvelles idées extrêmement novatrices dans le domaine crucial de la synchronisation, lesquelles exploitent judicieusement les caractéristiques des nouvelles interfaces radio sans fil ». Boursier de l’Université McGill, monsieur Masmoudi poursuit ses études doctorales sous la supervision du professeur Tho Le-Ngoc, un expert des communications d’accès à large bande.

 

Des diplômés doublement primés

Diplômé du doctorat en sciences de l’eau, monsieur Michel Lavoie a reçu une mention au tableau d’honneur du directeur scientifique pour sa thèse Effets des métaux traces essentiels et du calcium sur l’accumulation et la toxicité du cadmium chez l’algue verte Chlamydomonas reihardtii: inclusion des interactions physiologiques dans le modèle du ligand biotique, jugée « Exceptionnel ». Il est également récipiendaire du prix pour la meilleure thèse de doctorat. Réalisées sous la direction du professeur Claude Fortin et la codirection du professeur Peter G.C. Campbell, tous deux du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS, ses recherches ont généré une importante avancée pour le développement de modèles visant à évaluer les risques associés aux métaux pour les organismes aquatiques. 

 

De gauche à droite : messieurs Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; Michel Lavoie, diplômé du doctorat en sciences de l’eau; Michael Pecho, président de la Fondation universitaire Armand-Frappier de l’INRS; Cédric Brunelle, diplômé du doctorat en études urbaines et Daniel Coderre, directeur général.Quant à monsieur Cédric Brunelle, diplômé du doctorat en études urbaines, il a remporté le prix pour la meilleure thèse de doctorat et le prix du leadership pour son implication au sein de l’association étudiante et dans l’organisation d’un voyage d’étude à Chicago. Réalisée sous la directeur du professeur Mario Polèse du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS, sa thèse intitulée La spécialisation fonctionnelle des villes dans le système urbain canadien de 1971 à 2006 : évolution et facteurs propose une analyse originale de l’évolution socioprofessionnelle et industrielle des régions durant cette période. En plus d’être une contribution substantielle en géographie économique, cette étude permet de mieux comprendre les dynamiques urbaines au Canada.

 

 

 

De gauche à droite : messieurs Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; Bruno Johnson, diplômé de la maîtrise en sciences expérimentales de la santé; Michael Pecho, président de la Fondation universitaire Armand-Frappier de l’INRS; madame Marie-André Houle, diplômée de la maîtise en sciences de l’énergie et des matériaux et monsieur Daniel Coderre, directeur général.

Diplômé de la maîtrise en sciences expérimentales de la santé, monsieur Bruno Johnson a pour sa part reçu le prix pour le meilleur mémoire de maîtrise. Réalisé sous la directeur du professeur Jacques Bernier du Centre INRS–Institut Armand-Frappier,son mémoire intitulé Impact des modifications post-traductionnelles de type O-N-acetylglucosamine lors de l’apoptose des lymphocytes T met en évidence de nouvelles propriétés de protéines impliquées dans la régulation du suicide cellulaire. Ses recherches novatrices ont été récompensées par le prix Hans-Selye.De plus, le prix du leadership vient souligner, entre autres, son apport à l’animation scientifique avec  l’organisation d’une vingtaine de tables rondes dans le cadre du programme Parlons science, qu’il a créé avec ses collègues David Gonçalves et Marc Fraser.

 

D’autres diplômés récompensés

Madame Châteleine Beaudry,dîplomée de la maîtrise en sciences de la terre.Au Centre Eau Terre Environnement, madame Châtelaine Beaudry, diplômée de la maîtrise en sciences de la terre, est  lauréate du prix pour le meilleur mémoire de maîtrise. Réalisé sous la direction du professeur René Lefebvre du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS et la codirection de la chercheure Christine Rivard de la Commission géologique du Canada et du professeur Vincent Cloutier de l’UQAT, son mémoire intitulé Hydrogéochimie de l’aquifière rocheux régional en Montérégie est, Québec est considéré comme un bel exemple de planification et de réalisation d’une étude hydrogéochimique régionale, notamment par le transfert exemplaire des résultats aux partenaires.

 

Madamme Kristin Mueller, dîplomée du doctorat en sciences de l’eau.

 

De plus, madame Kristin Mueller, diplômée du doctorat en sciences de l’eau, s’est vu remettre le prix du rayonnement international pour l’excellence de ses présentations à des forums nationaux et internationaux au cours de ses études, récompensées par deux prix pour la meilleure affiche et un premier prix pour une présentation orale.

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : monsieur Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; madame Valérie Ouellet diplômée du doctorat en sciences de l’eau et monsieur Daniel Coderre directeur général.Quant à madame Valérie Ouellet, diplômée du doctorat en sciences de l’eau, elle a reçu le prix du leadership pour son engagement social, en participant à un projet de coopération scientifique au Nicaragua et un projet humanitaire au Pérou, en plus d’un passage remarqué au sein de l’association étudiante et d’une implication bénévole dans de nombreuses initiatives scientifiques et sociales.

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : messieurs Federico Rosei, directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications; Kanwarpal Singh, diplômé du doctorat en sciences de l’énergie et Daniel Coderre, directeur général.Au Centre Énergie Matériaux Télécommunications, madame Marie-Andrée Houle, diplômée de la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux, a obtenu le prix pour le meilleur mémoire de maîtrise, alors que monsieur Kanwarpal Singh, diplômé du doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux, est récipiendaire du prix pour l’innovation.

 

Pour sa part, madame Houle a contribué à faire progresser les connaissances en imagerie en vue d’améliorer le diagnostic de l’arthrose, comme le montre son mémoire intitulé Microscopie à génération de seconde harmonique appliquée à l’imagerie de l’ostéo-arthrite, réalisé sous la supervision du professeur François Légaré. Monsieur Singh a quant à lui conçu et testé un dispositifqui pourrait permettre de dépister et de diagnostiquer de manière plus précoce le glaucome. Cet instrument en ophtalmologie unique en son genre lui a valu le Prix Défi innovation 2012 du Conseil national de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

 

Monsieur Sébastien Crépin, dîplomé du doctorat en biologie.Au Centre INRS–Institut Armand-Frappier, le prix pour la meilleure thèse de doctorat a été remis à monsieur Sébastien Crépin, diplômé du doctorat en biologie, pour sa thèse Rôle du système de transport du phosphate Pst et du régulon Pho dans la virulence de la souche E. coliuropathogène CFT073. Réalisées sous la supervision du professeur Charles Dozois, ses recherches ont permis d’élucider un mécanisme jouant un rôle primordial dans l’établissement des infections de l’appareil urinaire par les bactéries E. coli.

 

 

 

 

De gauche à droite : monsieur Yves Bégin, directeur scientifique par intérim; madame Geneviève Lavoie, diplômée du doctorat en virologie et immunologie et monsieur Daniel Coderre, directeur général.Par ailleurs, un prix du rayonnement international a été attribué à Geneviève Lavoie, diplômée du doctorat en virologie et immunologie, pour un stage en génomique effectué dans le New England BioLabs des États-Unis et le premier prix pour la meilleure affiche présentée en Italie lors de la Gordon Research Conference sur les facteurs du cancer.

 

Fait à souligner, la Fondation universitaire Armand-Frappier de l’INRS a remis pour la première fois une bourse de 500 $ à tous les lauréats des prix pour le meilleur mémoire de maîtrise et la meilleure thèse de doctorat.

 

Toutes nos félicitations aux lauréats et bon succès dans vos projets actuels et futurs! 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

De jeunes Inuits collaborent au suivi des changements climatiques grâce au projet Avativut ...

Webzine

Philippe Constant et le cycle biogéochimique des gaz à l'état de trace ...

Webzine

Isabelle Plante, le cancer du sein et les perturbateurs endocriniens ...

Webzine

Pollution de l'eau et réchauffement du climat ...

Webzine

Le professeur Guy Mercier parle de la décontamination des sols ...