Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » L’INRS disposera de nouvelles infrastructures financées par la FCI et le MELS
Retour aux actualités

De l’ingénierie des protéines aux systèmes intelligents

L’INRS disposera de nouvelles infrastructures financées par la FCI et le MELS

Version imprimable
24 janvier 2012 // par Gisèle Bolduc
rss

 Les professeurs Nicolas Doucet et Long Le de l’INRS disposeront de nouvelles installations scientifiques pour poursuivre des recherches de pointe dans leurs  domaines d’expertise, soit l’ingénierie des protéines et les technologies pour les systèmes intelligents. Ils ont reçu d’importantes subventions totalisant 769 250 $ du programme Fonds des leaders de la Fondation canadienne pour l’innovation et du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour mener des recherches fondamentales ayant un potentiel d’applications industrielles.

 

Infrastructure biophysique et biochimique pour l’ingénierie enzymatique et l’analyse flexibilité-fonction des protéines (financement total : 512 817 $)
Avec la mise en place de cette infrastructure de recherche unique à l’INRS, le professeur Nicolas Doucet du Centre INRS–Institut Armand-Frappier pourra synthétiser des protéines et des enzymes mutantes, déterminer leur structure et leur stabilité ainsi que caractériser leur activité et leur liaison à divers ligands. Réalisés à l’aide d’une nouvelle technologie, ces travaux permettront de mieux comprendre le rôle entre la structure, la dynamique et la fonction de certaines enzymes voire de modifier leurs propriétés. Une meilleure connaissance de l’ingénierie des protéines est à la base du développement et de la production de nouveaux biocatalyseurs ayant des applications multiples dans des domaines aussi diversifiés que la santé, les ressources naturelles, l’agriculture et l’environnement.

 

 

Laboratoire des réseaux et des systèmes cyber-physiques (financement total : 490 974 $)
Plusieurs percées technologiques dans les technologies sans fil seront nécessaires pour soutenir la croissance sans précédent de la demande de fréquences pour les communications humaines et machines. Dans son nouveau laboratoire des réseaux et des systèmes cyber-physiques, le professeur Long Le du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS et son équipe s’efforceront de résoudre plusieurs problèmes en vue de fournir une bande passante fiable pour un nombre important de connexions sans fil et un accès hétérogène pour des applications et des services variés. Ces recherches expérimentales permettront de mieux intégrer les différents composants des technologies et des communications dans les systèmes intelligents pour en améliorer les performances et développer des applications pour les communications personnelles, le transport, les réseaux électriques ou la santé.

 

« En plus de favoriser une recherche d’avant-garde, la mise en place de ces nouvelles infrastructures de recherche permettra à l’INRS de former une main-d’œuvre hautement qualifiée capable de contribuer à l’innovation dans le domaine de la biotechnologie et des systèmes intelligents », souligne le directeur général de l’INRS, monsieur Daniel Coderre.

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Christian Poirier et l’économie créative ...

Webzine
See video

Entrevue

Entrevue avec Hélène Ladouceur, directrice de l'urbanisme à la Ville de Longueuil ...

Webzine

Surplus et surqualification des travailleurs canadiens en 2031 ...

Webzine

Les jeunes musulmans canadiens face à l'islamophobie ...

Webzine

Une diplômée renforce le système immunitaire des cancéreux grâce à l'immunothérapie adoptive ...