Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » De nouveaux investissements pour des recherches stratégiques à l'INRS
Retour aux actualités

Environnement, fabrication, technologies de l’information et des communications

De nouveaux investissements pour des recherches stratégiques à l'INRS

Version imprimable
24 février 2012 // par Gisèle Bolduc
rss

Au cours des trois prochaines années, cinq professeurs de l’INRS se partageront plus de 2,3 M$ pour réaliser des recherches en partenariat avec l’industrie dans les domaines de l’environnement, de la fabrication ainsi que des technologies de l’information et des communications. Leurs projets ont été sélectionnés par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada dans le cadre du concours de subventions de projets stratégiques de 2011, en raison de leur importance et de leur potentiel, de l’excellence des équipes de recherche et de la qualité des partenariats.

 

Les cinq subventions stratégiques ont été octroyées aux professeurs François Légaré, Martin Maier, Roberto Morandotti et Serioja Tatu du Centre Énergie Matériaux Télécommunications ainsi qu’au professeur Rajeshwar Dayal Tyagi du Centre Eau Terre Environnement. « En plus de servir à l’avancement des connaissances et au transfert d’expertise et de technologie, ces nouveaux investissements favoriseront la formation de personnes hautement qualifiées dans des domaines prioritaires pour l’environnement, l’économie et la société. De plus, tous ces projets sont des exemples de recherche multidisciplinaire génératrice d’innovations », se réjouit le directeur général de l’INRS, monsieur Daniel Coderre.

 

 

Des applications scientifiques et technologiques multiples

Par exemple, les travaux du professeur Tyagi visent à mettre au point un procédé économique de production de biodiesel à partir de boues d’épuration, ce qui constitue une solution écologique et économique pour le recyclage des déchets. Pour sa part, le professeur Légaré s’emploie à fabriquer une nouvelle plateforme plus accessible et moins coûteuse pour délivrer des impulsions femtosecondes, offrant un grand potentiel d’applications en physique et sciences biologiques.

 

Dans le domaine des technologies de l’information et des communications, le professeur Maier poursuit des travaux en vue d’améliorer le réseau électrique, tant en matière de distribution que de mobilité. Quant au professeur Morandotti, il développe des pratiques et des solutions intégrées en photonique efficaces et abordables pour les systèmes de télécommunications, la photonique ultrarapide, les dispositifs de surveillance et de caractérisation, et l’informatique tout-optique. Par ailleurs, les ondes millimétriques sont au cœur des recherches du professeur Tatu, qui travaille à la conception d’émetteurs-récepteurs compacts en ondes millimétriques, aux fins d’applications scientifiques et industrielles dans le domaine des radars, de l’imagerie, de la métrologie et des capteurs.

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Vers un accélérateur de particules plus compact et moins cher ...

Webzine

Guy Ross et la nanotechonologie à la sauce implantation ionique ...

Webzine

Krista Heinonen et les cellules souches du sang ...

Webzine

Simona Stäger et la lutte aux maladies chroniques ...

Webzine

Moteur de développement urbain et véhicule culturel ...