Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Collation des grades : des prix pour des diplômés au parcours remarquable
Retour aux actualités

Excellence, leadership, rayonnement international et innovation

Collation des grades : des prix pour des diplômés au parcours remarquable

Version imprimable
16 mai 2017 // par Gisèle Bolduc
rss
Une vingtaine de diplômés ont été récompensés lors de la collation des grades l’INRS qui a eu lieu le 13 mai 2017 au Gesù à Montréal. Ces diplômés se sont distingués par leur contribution à l’innovation et au rayonnement international, leur leadership et l’excellence de leur thèse ou mémoire. 
 
 

Prix pour l’innovation

 
Ce prix récompense une diplômée ou un diplômé qui a contribué à l’obtention d’un brevet, à la création d’une entreprise ou au transfert de technologies ou de connaissances. Il est accompagné d’une bourse attribuée par le Réseau des diplômés de l’INRS.
 
 
  • Diplômé de la maîtrise en études urbaines, Samuel Descoteaux Fréchette a créé, avec des collègues étudiants, une petite entreprise de consultation, ARPENT, qui vise à accompagner les acteurs du développement urbain et les citoyens concernant l’actualisation des territoires suburbains. Il a obtenu, à l’été 2016, un soutien du Fonds de solidarité FTQ et de l’INRS pour le démarrage de l’entreprise. Cet été, ARPENT deviendra un lieu de stage pour des étudiants de l’INRS. 

 

  • Diplômé du doctorat en télécommunications, Vu Ha Nguyen a développé des algorithmes innovants de gestion des ressources radio pour le futur réseau hybride hétérogène 5G et le réseau d'accès radio en nuage. Les résultats obtenus contribueront à soutenir de nombreuses applications sans fil émergentes, y compris le multimédia sans fil, l'Internet des objets, la cybersanté, la ville intelligente et l'automatisation de l'industrie, ce qui est défini comme la 4e révolution industrielle. 

 

  • Diplômé du doctorat en sciences de l’eau, Vinayak Pachapur a contribué à l’élaboration d’un procédé qui offre la possibilité de produire une source d’énergie qui ne génère pas de gaz à effet de serre lors de sa combustion, et cela, à un coût réduit du fait qu’il utilise des matières résiduelles comme matières premières. En plus de produire une énergie sans carbone, cette approche offre une solution intéressante aux entreprises de production de biodiesel. 

 

  • Diplômée de la maîtrise en sciences expérimentales de la santé, Maria Claudia Vladoiu a conçu une approche thérapeutique contre le cancer. Ses travaux ont mené à la création d’une plateforme technologique centrée sur le développement de nouveaux composés avec des propriétés anticancéreuses. Elle poursuit ses études de doctorat à l’Université de Toronto au centre de recherche sur les cancers du cerveau chez les enfants.
 

 

Prix du leadership étudiant

 
Les lauréats de ce prix ont reçu une bourse de TD Assurance Meloche Monnex, en reconnaissance de leur engagement dans la vie étudiante, leur action bénévole ou l’organisation d’un évènement scientifique d’envergure.
 
 
  • Diplômée de la maîtrise en études urbaines, Catherine Chabot s’est beaucoup impliquée dans l’association étudiante. En d’être membre puis coordonnatrice du comité vert de l’INRS, elle a participé aussi à l’organisation de voyages d’études à Séoul et à Détroit. Elle a été active dans diverses associations communautaires, entre autres un comité de citoyens s’intéressant à l’agriculture urbaine.

 

  • Diplômé du doctorat en biologie, Marc Fraser a participé à la formation de l’activité « Parlons Sciences » au Centre INRS–Institut Armand Frappier et à l’organisation d’une vingtaine de conférences de vulgarisation scientifique qui ont permis de dynamiser les liens entre les scientifiques de l’INRS. Il a notamment siégé au comité de la relève du Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement et au comité de direction du Réseau international de recherche en écotoxicologie.

 

  • Diplômé du doctorat en télécommunications, Reza Maram Qartavol a facilité l’intégration des nouveaux étudiants au sein de son groupe de recherche en leur donnant la liberté de développer de nouvelles techniques. De plus, pendant deux années consécutives, il s’est investi dans la tenue d’une des sessions sur les fibres optiques présentée dans le cadre de la plus prestigieuse conférence internationale dans le domaine de la communication optique, l’Optical Fiber Communication Conference.
 

 

Prix du rayonnement international

 
L’INRS reconnaît la participation étudiante au rayonnement international. Le Réseau des diplômés de l’INRS a remis une bourse à chaque lauréat pour souligner sa contribution à ce chapitre.
 
 
  • Elsa Goerig, diplômée du doctorat en sciences de la Terre, a participé à huit conférences internationales. Elle a siégé au comité consultatif d’une conférence internationale sur les meilleures pratiques en matière de connectivité des rivières tenue aux Pays-Bas, organisé deux symposiums internationaux et fait partie du comité organiseur d’une conférence annuelle c’étudiants et stagiaires postdoctoraux provenant d’Amérique du Nord et d’Europe. Elle est aujourd’hui postdoctorante au Museum of Comparative Zoology de l’Université Harvard.

 

  • Marie-Ève Lebel, diplômée du doctorat en virologie et immunologie, a publié quatre articles scientifiques dans des revues de haut calibre à titre d’auteure principale. Elle a présenté ses résultats dans plus de 30 congrès scientifiques, dont une dizaine à l’international. Elle a reçu le Prix étudiant-chercheur étoile du Fonds de recherche du Québec – Santé pour un de ses articles.

 

  • Alexandre Maltais, diplômé du doctorat en études urbaines, a su développer un réseau international qui a permis des échanges et lui a valu des séjours à l’étranger et des invitations à présenter ses travaux. De plus, il a donné de nombreuses communications à l’étranger, dont certaines dans des colloques ou congrès de grande renommée.

 

  • Reza Maram Qartavol, diplômé du doctorat en télécommunications, a publié 11 articles dans des revues par les pairs et livré 30 communications dans les domaines de l'optique et de la photonique, à l’international. Il a été conférencier invité lors d’une conférence prestigieuse sur la communication par fibre optique aux États-Unis. Un de ses travaux a été sélectionné en 2015 comme un des documents les plus marquants dans ce domaine
 

 

Prix de la meilleure thèse de doctorat

 
 
  • Diplômé du doctorat en sciences de l’eau, Maxime Fossey présente une approche originale de modélisation pour quantifier les services hydrologiques des milieux humides à l’échelle du bassin versant dans un contexte de changement climatique dans sa thèse réalisée sous la direction du professeur Alain N. Rousseau du Centre Eau Terre Environnement, laquelle sera d’une grande utilité dans les projets d’aménagement des milieux humides. Titre de la thèse : Contribution à un cadre de modélisation hydrologique des milieux humides des Basses-terres du Saint-Laurent : fonctionnement, dynamique et impacts en contexte de changement climatique

 

  • Marie-Ève Lebel, diplômée du doctorat en virologie et immunologie, a mis en évidence le potentiel remarquable d’un nouvel adjuvant pour le développement de vaccins et de nouvelles approches thérapeutiques contre les pathogènes et le cancer dans le cadre de ses recherches réalisées sous la direction du professeur Alain Lamarre du Centre INRS–Institut Armand-Frappier. Titre de la thèse : Caractérisation du mécanisme d’action de PapMV et évaluation de son potentiel dans la lutte contre les infections et le cancer

 

  • Diplômé du doctorat en études urbaines, Alexandre Maltais a utilisé des méthodes mixtes pour analyser le commerce de détail et les transformations socioéconomiques des quartiers centraux. Il s’agit d’une contribution originale qui apporte un éclairage inédit sur le repositionnement du petit commerce montréalais. Réalisée sous la direction de la professeure Damaris Rose du Centre Urbanisation Culture Société et la codirection de Richard Morin de l’UQAM, sa thèse a eu des retombées concrètes très rapidement. Titre de la thèse : Commerce de détail et transformations socioéconomiques des quartiers centraux : le repositionnement du petit commerce montréalais

 

  • Reza Maram Qartavol, diplômé du doctorat en télécommunications, a conçu des unités de traitement ultrarapide de l'information pour les applications en télécommunications et en informatique. Dans sa thèse réalisée sous la direction du professeur José Azaña du Centre Énergie Matériaux Télécommunications, il a démontré l’importance de la consommation de l’énergie dans le traitement du signal optique, en plus de fournir des solutions technologiques au problème de l'inefficacité énergétique dans les processeurs optiques actuels, ce qui représente une percée dans le domaine. Titre de la thèse : Génération et traitement du signal optique basés sur le filtrage linéaire de phase-seule dans les domaines temporel et spectral

 

 

Prix du meilleur mémoire de maîtrise

 

 
  • Catherine Chabot, diplômée de la maîtrise en études urbaines, pour son mémoire Verdir Montréal : cadre d’action, stratégies de réalisation et innovation des groupes communautaires réalisé la direction du professeur Gilles Sénécal.

 

  • Guilmot Ernotte, diplômé de la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux, pour son mémoire Optique non linéaire dans le domaine des fréquences sous la direction du professeur François Légaré.

 

  • Maher Nasr, diplômé de la maîtrise en sciences de la Terre, pour son mémoire Évaluation des propriétés thermiques de la plate-forme du Saint-Laurent réalisé sous la direction du professeur Michel Malo et la codirection du professeur Jasmin Raymond

 

  • Maria Claudia Vladoiu, diplômée de la maîtrise en sciences expérimentales de la santé, pour son mémoire Conception d’un inhibiteur peptide qui cible l’interface de dimérisation de la galectine-7 réalisé sous la direction du professeur Yves St-Pierre.
 

 

Tableau d’honneur du vice-recteur à la recherche et aux affaires académiques

 
Les diplômés de la maîtrise professionnelle ayant une moyenne de 4,0 /4,3 ainsi que les diplômés de maîtrise en recherche et de doctorat ayant obtenu une moyenne parfaite (4,3/4,3) et la mention « Excellent » pour leur mémoire ou leur thèse accèdent au « Tableau d’honneur du vice-recteur à la recherche et aux affaires académiques.
 
 
Cette année, ils sont douze à figurer à ce tableau, soit :
 
  • Paul-Michel Farah, diplômé à la maîtrise professionnelle en sciences de l’eau

 

  • Carlotta Scudeler, diplômée du doctorat en sciences de la Terre

 

  • Guilmot Ernotte et Marie-Andrée Houle, diplômés de la maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux

 

  • Maria del Rosario Fernandez Ruiz, Vu Ha Nguyen, Reza Maram Qartovol, Hamed Pishvaibazargani et Navid Tadayon, diplômés du doctorat en télécommunications

 

  • Andrée-Anne Grosset, diplômée du doctorat en virologie et immunologie

 

  • Olivier Lafontaine, diplômé de la maîtrise en démographie

 

  • Alexandre Maltais, diplômé du doctorat en études urbaines
 
 
Bravo à tous les lauréates et lauréats! 
 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Un diplômé invente un système d'analyse du son pour améliorer l'audition des malentendants ...

Webzine

Le placenta produit de la mélatonine qui protègerait les femmes enceintes contre la prééclampsie ...

Webzine

Patrick Drogui et l'électrotechnologie pour le traitement des eaux usées ...

Webzine

Une diplômée contribue à rassembler les acteurs des technologies propres au Québec ...

Webzine

Claire Poitras et l'histoire du développement urbain de Montréal ...